La créativité émerge avec la joie de désapprendre

on janvier 4, 2016 in Blog, Homepage with no comments by

Trois questions différentes pour un désir commun … Celui de réussir le nouveau !

  • Comment commencer ce nouveau projet que l’on m’a confié ?
  • Comment réussir dans cette nouvelle fonction pour laquelle on pense que j’ai les capacités nécessaires  ?
  • Comment sortir de cette impasse sans rompre mes relations avec mes collègues ?

A ces diverses questions correspondent des situations managériales variées. Les personnes concernées ne sont pas les mêmes non plus et pourtant, tout est relié par une même cause : celle du blocage créatif.

Quelles sont les trois origines de tous les blocages créatifs ?

Une croyance qui me pousse à douter de mes capacités et qui s’exprime dans : “Comment réussir dans cette nouvelle fonction pour laquelle on pense que j’ai les capacités nécessaires ?”

Une expérience qui m’a appris à accroître mon attention au démarrage et qui se manifeste dans : “Comment commencer ce nouveau projet que l’on m’a confié ?”

Un conseil qu’un dirigeant m’a donné lors d’un conflit avec mes collègues et qui refait surface quand je me dis: “Comment sortir de cette impasse sans entamer mes relations avec mes collègues ?”

Se limiter à ce que nous savons faire, à ce que nous avons appris auparavant, c’est parier sur une infinie répétition du passé. Or, le passé ne se répète jamais, le projet n’est jamais le même, la fonction n’est jamais ce qu’on a imaginé, le conseil ne s’applique jamais à 100 %.

Pour réussir un nouveau commencement, il suffit de prendre le risque de désapprendre, de suspendre les anciennes croyances, expériences et conseils et de rentrer dans une nouvelle posture …

… celle de « savoir réussir ce que l’on n’a jamais fait ».

Dans cette posture, nous faisons plus confiance à notre capacité créatrice qu’à notre expérience passée, nous choisissons d’être en relation avec l’autre et nous acceptons « d’échouer un peu » au lieu « d’être parfait toute de suite ».

Dans une véritable approche du nouveau, nous apprenons à récolter les fruits inattendus, aux endroits que nous n’avons pas imaginés, grâce aux personnes qui se sont révélées d’une aide précieuse et grâce aux opportunités surprenantes que nous avons pu saisir.

Avec la joie de désapprendre, nous cultivons notre créativité et notre créativité nous permet de réussir ce que nous n’avons jamais fait.

  • Comment commencer ce nouveau projet que l’on m’a confié ? En imaginant comment le finir.
  • Comment réussir dans cette nouvelle fonction ? En arrêtant de vouloir prouver à nos managers qu’ils n’ont pas eu tort de nous nommer.
  • Comment sortir de cette impasse sans rompre mes relations avec mes collègues ? En partageant l’impasse et notre envie de s’en sortir ensemble.

Commencer une année, un projet, une fonction, un partenariat nous invite à explorer notre capacité à être humain et de co-créer notre futur avec joie, avec l’autre et avec confiance.

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: