Accepter d’être VUCA pour réussir dans un univers VUCA

on mars 25, 2015 in Blog, Homepage with no comments by

VUCA, à l’origine un acronyme inventé par l’armée américaine, est probablement une des meilleures synthèses pour qualifier le monde dans lequel les organisations doivent se réaliser aujourd’hui : Volatility, Uncertaintity, Complexity, Ambuguity (un monde « volatile, incertain, complexe et ambigu »).

La plupart des commentaires, solutions, réflexions autour de VUCA se limitent à l’environnement économique dans lequel les entreprises et leurs dirigeants doivent dorénavant agir.

Mais au-delà d’un environnement économique VUCA, il est important d’accepter que chaque individu est en soi un monde VUCA.

En effet, nous sommes humains parce que nous sommes volatiles, incertains, complexes et ambigus :

  • Avec 70 000 pensées par jour, nos idées sont forcément volatiles.
  • Nos contradictions, nos émotions, nos changements d’opinion nous rendent incertains pour l’autre.
  • Le fait que nous ayons plusieurs idées, plusieurs ambitions, plusieurs projets, plusieurs personnalités en nous, nous rend complexes.
  • La langue dans laquelle nous nous exprimons, nos tics de langage, nos éventuelles hésitations à prendre la parole, laissent souvent place à l’ambiguïté.

Nous pouvons avoir tendance à (ou l’espoir de !) nous considérer comme cohérents, précis, fiables et clairs. Pourtant, pour les autres, nos collègues, nos employés…, nous sommes souvent une forme de VUCA vivant.

Et si pour les enfants cette idée d’être VUCA reste acceptable, la plupart des dirigeants aspirent à être fiables, déterminés, agiles et clairs dans leur vision et leur ambition car une telle posture permet de créer la confiance auprès des interlocuteurs, qu’ils soient clients, actionnaires ou employés.

Or, seul VUCA peut répondre à VUCA et en tant qu’humain, chaque dirigeant, chaque équipe et chaque acteur est donc tout à fait capable de relever les défis qui se présentent à lui.

Comment développer son côté VUCA ?

  1. Accepter d’être VUCA soi-même pour pouvoir cultiver son agilité et accepter celle des autres.
  2. Investir dans la connaissance de soi pour trouver ses repères fondamentaux comme le sens et la joie, qui permettent à chacun de naviguer et de diriger avec plus de facilité, d’agilité et de courage.
  3. Cultiver sa sensibilité émotionnelle pour pouvoir saisir le sens derrière l’ambiguïté, la stabilité derrière la volatilité, l’évidence derrière la complexité et l’opportunité qui se cache dans l’incertitude.
  4. Renforcer son intelligence relationnelle pour pouvoir instaurer la confiance et favoriser le dialogue, véritable source de créativité et d’efficacité collectives.
  5. Renoncer à ses expériences passées pour saisir de nouvelles stratégies de succès dans l’incertitude.

En investissant son énergie dans ces 5 domaines, tout dirigeant peut connaître le succès dans un monde VUCA.

Accepter de vivre dans un monde VUCA est une chose, reconnaître le VUCA en soi est plus compliqué, me disait un client.

Et si se reconnaitre VUCA était un moyen de retrouver sa liberté et sa créativité ? Et si c’était une façon d’innover ses stratégies de succès ?

En quoi êtes-vous VUCA … et heureux de l’être ?

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: