7 clés pour accélérer la transformation

on mars 17, 2015 in Blog, Homepage with no comments by

« On accède aux choses en y renonçant » Ch. Malavoy

Nous les avons tous entendus, les « slogans du changement » :« Nous allons mener la transformation culturelle », « Il faut lancer un plan de communication pour accompagner le changement ». « Il est urgent de changer » …

La plupart du temps, la décision d’un dirigeant ou d’une équipe de transformer leur organisation est pertinente, réfléchie et souhaitable. Basé sur un « slogan de sens », le changement est présenté comme une action à mener, un projet à déployer, un processus à maîtriser.

Souvent, le changement annoncé s’accompagne d’une réflexion autour du changement et finalement d’une stratégie dite « conduite du changement ». Selon Google, il y a plus de 1.500.000 livres expliquant, divulguant ou présentant les différentes étapes et stratégies du changement et plus de 189.000.000 à propos de la transformation. Tout est dit, tout est partagé, tout est recherché.

Pourquoi les projets ne génèrent-ils pas alors les résultats escomptés ? 

Parce que les acteurs évitent ou ignorent l’importance du renoncement créateur. Au cœur de tout changement, de toute transformation, il y a le renoncement créateur. Et au cœur de tout renoncement créateur se trouve la joie.

Qu’est-ce que le renoncement créateur ? Un renoncement créateur n’est pas un processus de deuil, ni un brainstorming, ni une réflexion intellectuelle.

Le renoncement créateur est l’abandon intellectuelle et émotionnelle d’une pensée, d’une stratégie de succès ou d’un comportement, au profit d’un moment de vide, créateur d’une nouvelle solution inattendue.

Voici 7 renoncements créateurs que tout dirigeant / équipe doit cultiver et appréhender pour permettre à une transformation de se réaliser.

  1. Renoncez à l’idée que seul le concret est facteur de succès et osez investir 80 % dans le champ humain invisible pour générer des résultats visibles.
  1. Renoncez à l’idée que la transformation doit se faire en cascade et que tout doit être clair… et créez des conversations au sein de grands groupes autour des enjeux et des initiatives pour accélérer l‘engagement et générer des résultats rapides, rentables et déployables.
  1. Renoncez à l’idée qu’accomplir un projet est plus important qu’investir dans la qualité relationnelle qui relie les acteurs et permettez aux acteurs d’exprimer leurs virus relationnels (frustration, méfiance…) et de développer leurs compétences relationnelles et affectives pour accroître leur désir de devenir acteurs du futur.
  1. Renoncez à l’idée que le changement est un processus sous contrôle car dans un monde VUCA, c’est l’incertitude qui règne et non pas un désir ou une ambition de contrôle. Pariez sur la co-création et favorisez l’approche du « prototypage créatif » au lieu de sur-planifier les étapes et de vous focaliser sur les points de contrôle.
  1. Renoncez à l’idée qu’un bon leadership est un garant de succès et explorez la notion du « followership » pour favoriser le succès collectif, libérer de nouvelles ressources et encourager la joie et le courage de suivre.
  1. Renoncez à l’idée que ceux qui mènent la transformation n’ont pas besoin de soutien et soutenez ces 9 % d’acteurs clés qui peuvent faire une différence et qui s’engagent au lieu de convaincre ou forcer les « résistants » à s’inscrire dans le mouvement et qui deviennent ainsi des « followers ralentissants», autrement dit des « leaders de résistance ».
  1. Renoncez à l’idée que l’on peut convaincre ou motiver par les faits, les chiffres et l’urgence et favorisez la recherche de la joie, l’engagement par le sens et portez votre attention sur les équipes qui inspirent par leur succès au lieu de focaliser la totalité de votre énergie sur les défis, les problèmes et les difficultés.

La récompense de ces renoncements créateurs  : la possibilité pour le dirigeant et son équipe de devenir un véritable créateur de sens, capable d’initier et d’accélérer des transformations profondes.

Mais cette récompense n’est accessible que si le dirigeant sait accueillir avec joie le nouveau, l’innovation et l’inattendu.

Deux questions pour vous : Quels sont les renoncements que vous n’osez pas faire ? Que vous coûte votre manque de créativité ?

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: