Joie et bonheur, utiles dans un monde VUCA ?

on avril 23, 2015 in Blog, Homepage with no comments by

Hugo D., dirigeant d’une grande structure, est animé par une belle ambition : mettre en place des transformations de fond afin de permettre à ses acteurs clés d’œuvrer avec succès dans un monde VUCA, un monde volatile, incertain, complexe et ambigu.

Tout en apprenant à développer de nouvelles façons de diriger, de décider et d’influencer dans un Monde VUCA, Hugo D. constate aussi qu’un besoin humain fondamental, celui de trouver du plaisir au travail, émerge avec véhémence au sein de sa structure.

En effet, plus l’environnement est incertain, complexe et volatile, plus les besoins humains tels que la recherche du sens et la quête bonheur émergent.

Hugo D se pose alors une question : « Faut-il que j’investisse dans le bonheur de mes collaborateurs ? ». S’il veut mettre en œuvre son projet et diriger dans un monde VUCA, la réponse évidente est…OUI !

Non seulement les études ont démontré qu’un salarié heureux est plus efficace, mais Hugo D. lui-même a expérimenté que sa productivité opérationnelle ET son efficacité relationnelle augmentent lorsqu’il est heureux : il privilégie alors un regard optimiste, affiche une attitude positive et donne du sens aux actions de ses collaborateurs.

Si vous êtes heureux au travail, la joie ressentie sera votre indicateur.

Il y a en effet bien des différences entre le bonheur et la joie :

  • Le bonheur est une force de l’esprit, la joie est une émotion
  • Le bonheur donne une direction, la joie est un mouvement intérieur
  • Le bonheur se mesure, la joie se ressent
  • Le bonheur est une aspiration, la joie est une expérience
  • Le bonheur est un résultat, la joie est un levier

Et il y a aussi des similitudes entre les deux :

  • Le bonheur et la joie contribuent au bien-être et à l’efficacité relationnelle & opérationnelle
  • Le bonheur et la joie sont les fruits d’un choix et d’une discipline
  • Le bonheur et la joie créent une résonance positive et facilitent le lien et la créativité

Pour renouer avec la joie dans un monde VCUA, il est indispensable de retrouver le sens de son ambition professionnelle, de transformer sa peur de l’incertitude en joie d’expérimentation et de créer les conditions permettant une qualité relationnelle qui inspire.

Si vous voulez être heureux en exerçant votre mission, vous devez trouver le moyen de répondre par l’affirmative aux quatre questions suivantes (extraites de The World Book of Happiness de Leo Bormans) :

  1. Puis-je être moi-même au travail – respect, diversité… ?
  2. Suis-je encouragé à devenir ce que je veux être – développement, formation, aide, planification, soutien… ?
  3. Suis-je encouragé à collaborer, à partager, à faire partie d’une équipe fidèle – plutôt que d’être en compétition permanente ?
  4. L’entreprise fait-elle clairement comprendre que mon travail est apprécié et qu’il contribue à un objectif plus vaste et important – encouragement de la participation, de la vision, de la mission… ?

Hugo D. s’est inspiré de ces quatre questions pour changer la qualité relationnelle avec ses acteurs clés et œuvrer dans un état d’esprit optimiste. Ces quatre questions le guident dans ses interactions avec ses collaborateurs et lui permettent de se mouvoir dans un monde VUCA avec une nouvelle sérénité.

Quand il a des retours positifs, il ressent cette joie qui lui indique qu’il est en phase avec le sens qu’il souhaite donner à sa vie de dirigeant.

Qu’attendez-vous pour choisir la voie de la joie pour augmenter votre influence, faire avancer vos équipes et inspirer votre organisation ?

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: